Vol de meubles à la Sirn: Massaly sort ses griffes et accuse ses…

Mouhamed Lamine Massaly, ancien Pca de la Société des infrastructures de réparation navale (Sirn) prend le contrepied du rapport de la Cour des comptes qui l’accuse de vols de meubles.

Dans une note parvenue à Seneweb, il précise: «ces meubles étaient destinés à mon logement de fonction. Il s’agit d’un salon de 300.000 Fcfa et d’une table à manger d’un coût de 150.000 francs.
Ces meubles, je les ai jetés après six mois d’usage».

Massalay de rappeler dans la foulée qu’il est nommé Pca de la Sirn, en 2006, il a quitté en 2010.

« Je ne peux pas comprendre 14 ans après, on parle de cette affaire. Je ne peux pas comprendre qu’il s’agit d’un rapport pour l’exercice 2015, 2016 et 2017 et qu’on parle d’une affaire qui remonte sous le régime libéral. Wade a fait son temps. La rigueur intellectuelle exige un petit exerce de recherche et d’investigation pour au moins découvrir la vérité, afin d’éviter d’être l’esclave d’une rancœur, d’une jalousie et d’une méchanceté injustifiées et surtout, d’être ridicule. Je ne permettrai plus d’être sali par des débiles gratuitement méchants et fièrement aigris ».

L’ancien patron de l’Ujtl pointe en effet des détracteurs qui mènent des combats par procuration, selon ses termes.

« Ce sont des sous-traitants des opérations kamikazes. Ces attaques contre ma personne sont menées par des gens qui n’ont pas d’ambition, qui se mettent au service de leurs employeurs tapis dans l’ombre. Ces personnes qui m’attaquent ont échoué dans leur vie. Elles veulent prendre leur revanche sur la société et contre des gens qui ne les connaissent même pas pour la plupart. Leur conscience est à l’étroit », a-t-il martelé.

Mahamed Lamine Massalay jure par ailleurs qu’il ne se laissera pas faire.

« Je ferai face à leurs accusations fallacieuses et mensongères. Que ceux qui m’accusent de voleur sachent que seuls les voleurs se reconnaissent », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *