Un autre scandale éclabousse le Prodac

Le scandale se poursuit au Programme national des domaines agricoles (Prodac) après celui des 29 milliards portant sur de prétendues surfacturations. Le nouveau ministre de la jeunesse Néné Fatoumata Tall a  informé, lors de son passage à l’Assemblée, l’existence d’emplois fictifs et que des audits sont en train d’être menés en interne pour corriger les irrégularités liées à des contrats fictifs et au non respect des obligations contractuelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *