Trafic humain, prostitution – Le commerce de la chair fraîche envahit le pays

Sous nos cieux, des drames se passent et cette fois-ci, c’est le réseau des Saly Niakh Niakhal qui tombe avec treize nigérianes qui servaient comme objets sexuels et autres traitements inhumains, causés par leurs proxénètes.

Trafic humain, prostitution - Le commerce de la chair fraîche envahit le pays

Piégées, trahies et abandonnées à de véreux trafiquants humains qui les prennent pour de la marchandises, de jeunes filles originaires de pays anglophones d’Afrique finissent leurs rêves comme prostituées dans les zones du nord-est du Sénégal, relate Kritik.
Le mal de Khossanto s’est déplacé dans les zones urbaines du pays et , désormais, les réseaux pullulent dans les villes touristiques et attractives avec la manoeuvre des proxénètes et entremetteurs qui ont la même réputation que les marchands d’esclaves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *