Touba : «Le 7e cas de corps démembré en un mois»

Mariama Thioye, laveuse de morts de son état, fait de graves révélations sur l’affaire de la dépouille de la vielle dame amputée de ses organes. Des pratiques qui sont courantes à la morgue des cimetières de la mosquée de Touba, selon Mariama Thioye.
«Au moment d’introduire la dépouille de la  vieille dans le casier pour mort, la défunte ne présentait aucune blessure», a-t-elle confié dans L’Observateur. Elle précise que ces pratiques ne sont pas nouvelles. À l’en croire, c’est le 7e cas de dépouille démembrée en un mois.
Elle détaille : «Il ne se passe pas une semaine sans que nous soyons confrontés à ce type de scénarii. Rien que dans le courant du mois de ramadan, nous avons eu 6 cas pareils. Les deux premiers concernaient des dépouilles en provenance de Gouye Mind. Le troisième cas nous est venu de la gare routière de Darou Mouhty. Les 4e et 5e cas sont venus de Dakar, alors que le 6e est venu de Touba. Il y a un 7e, qui je crois, est venu de Kaolack. Pour ce dernier cas, ses organes ont été amputés de la même façon que celle de la dépouille de vieille de 114 ans», raconte Mariama Thioye.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *