Aller à la barre d’outils

Thiès :Le Maire Lamine Diallo sur le Prétendu Deal entre Macky et Idy

«une farce de mauvais goût», s’indignent les rewmistes à Thiès

 

« Macky Sall n’est ni Dieu ni le peuple sénégalais et il n’est pas digne de confiance pour que Idrissa Seck lui confie son destin présidentiel ». Cette déclaration est des proches du président du conseil départemental de Thiès. A la faveur d’un point de presse tenu hier, le maire rewmiste de la commune ThièsNord, Lamine Diallo, et ses « frères » et « sœurs » de parti, ont demandé aux « gangsters politiques » d’arrêter « cette conspiration honteuse de mauvais goût autour d’un prétendu deal entre le président Macky Sall et l’ancien Premier ministre Idrissa Seck ». A propos de ce « deal », ils jurent qu’« il n’en est absolument rien, il n’a jamais existé si ce n’est dans l’esprit d’hommes malveillants, malhonnêtes, haineux et jaloux ».« Comment peut-on confier son destin présidentiel à un homme qui a été de tous les complots visant à vous détruire et ternir votre image ? » Cette interrogation du maire de la commune de ThièsNord et proche collaborateur du président du parti Rewmi en dit long, selon l’entourage de l’ancien Premier ministre, sur les « manœuvres sataniques » d’une « certaine catégorie d’hommes malveillants, malhonnêtes, haineux et jaloux » à propos de son leader. à en croire Lamine Diallo qui demande aux « politiciens de mauvaise foi » d’arrêter « cette farce de mauvais goût autour d’un prétendu deal » entre Macky Sall et Idrissa Seck, « il n’y a absolument jamais rien eu de tel ». Et de rappeler d’ailleurs « ce fameux diner de clarification des ‘’quatre’’ (Idrissa Seck, Macky Sall, Modou Diagne Fada et Pape Diop) tenu chez l’alors maire de Dakar, Pape Diop, à la suite duquel l’ancien Premier ministre du président Wade avait dit ceci : « Dieu n’aime pas les traitres, moi non plus ». Lamine Diallo n’a pas manqué non plus d’évoquer la « pédagogie » de « ces organes de presse financés par la Primature de l’époque dont la ligne éditoriale était de ‘’salir l’honorabilité de M. Idrissa Seck’’, et dont un des directeurs de publication est aujourd’hui bombardé président du conseil d’administration (PCA) de la RTS sous le régime de Macky Sall. Un directeur qui non seulement avait théorisé les ‘’prétendues affaires des chantiers de Thiès’’ mais, pire, s’était farouchement opposé à la ‘’création du parti Rewmi’’. 34 ans de carrière politique sans compromission A en croire le maire de Thiès Nord, « il faut vraiment être naïf et crédule pour confier son destin présidentiel à un homme ». Et de donner l’exemple « tout frais dans nos mémoires » de Karim Meïssa Wade. Lui qui, selon Lamine Diallo, « croyait pouvoir compter sur son président de père pour prendre le pouvoir et qui a été finalement déchu de ses droits civiques et politiques et déporté hors de la vue des Sénégalais ». Selon le maire rewmiste de Thiès-Nord, « Idrissa Seck vient de boucler 34 ans de carrière politique — presque l’âge de Barthélémy Dias et du leader de Pastef, Ousmane Sonko compare-t-il — sans compromission. De 1976 à 2000, il a été avec Me Abdoulaye Wade aux côtés du peuple sénégalais pour un Sénégal de justice, de démocratie et d’émergence sans compromission aucune avec le pouvoir socialiste d’alors. De 2000 à 2012, il n’a jamais voulu courber l’échine face à ce projet insensé de dévolution monarchique du pouvoir de Wade ». Certes, dit-il, « il a été meurtri et combattu férocement par le régime de Wade, entre ‘’accusations’’ et ‘’emprisonnements’’ », mais, insiste Lamine Diallo, « il en est sorti clean avec un non-lieu total décerné par la justice sénégalaise malgré les tentatives exécrables visant à salir cette décision de justice par un prétendu protocole de Rebeuss ». L’édile de la commune Thiès-Nord souligne aussi que « Idrissa Seck, quand beaucoup de Sénégalais l’ont rejeté à cause de sa rencontre avec le président Wade au Palais sous le ‘’ndiguel’’ de nos vénérés
guides religieux Serigne Saliou Mbacké et Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, venait de montrer de fort belle manière que le pouvoir temporaire n’était rien comparé au pouvoir spirituel avec toute la soumission requise ». Et d’ajouter que « comme Dieu est juste, tout le peuple a assisté à la rencontre Wade/Macky un après-midi sous le ‘’ndiguel’’ de l’actuel khalife général des mourides, Cheikh Mountakha Mbacké ». Juste pour dire, selon le maire Diallo, « ce que les Sénégalais ont refusé à Idrissa Seck, ils l’ont approuvé s’agissant
de Abdoulaye Wade et Macky Sall ». Invitant à passer en revue « toutes les sorties du président de Rewmi à l’encontre du chef de l’Etat Macky Sall et de sa gouvernance, de 2012 à maintenant », Lamine Diallo estime qu’« il n’y a pas plus opposant que l’ancien Premier ministre au régime de Macky Sall ». Et de se demander : « qu’est-ce qu’il y a de nouveau sous le ciel sénégalais pour que Idrissa Seck doive parler » ? Quand le Président de Rewmi avertissait sur les éventuelles hausses de prix
Selon le maire rewmiste de ThièsNord, « les Sénégalais viennent à peine d’élire un président de la République en toute connaissance de cause malgré les avertissements du candidat de la coalition ‘’Idy 2019’’ durant toute la campagne électorale quant aux éventuelles hausses des prix ». Dans tous les cas, estime-t-il, « dans un pays normal et démocratique, ce sont les citoyens qui choisissent leurs dirigeants sur la base de programme par la voie des urnes mais qui mènent aussi des combats citoyens de contrôle, de défense de leurs intérêts face aux dérives du pouvoir mis en place ». Et aux yeux de Lamine Diallo, qui s’en félicite, « c’est justement ce qui se passe depuis le deuxième mandat avec des mouvements comme ‘’Ar li nu bokk’’ ou ‘’nio lank nio ban’’ ».

CARREFOUR MEDIAS

2 réflexions sur “Thiès :Le Maire Lamine Diallo sur le Prétendu Deal entre Macky et Idy

  • janvier 14, 2020 à 7:09
    Permalien

    Lou dou deba
    Sénégal le yi nda ngiou sone
    Lolou mo diara wakhe

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *