Souleymane Ciss,Un conseiller de « Mom Sa Rééw » veut se tailler une nouvelle virginité politique sur le dos de l’APR et de BBY

Souleymane Ciss, qui affirme avoir siégé au conseil municipal de la commune de Thiès-Est au nom de l’Alliance Pour la République (APR) et de la coalition Benno Bokk Yaakaar vient de démissionner, pour dénoncer le report des élections locales, une situation qui induit une illégitimité des équipes actuelles qui gèrent les collectivités territoriales.

Mais la réplique est venue de Lamine Ngom, responsable de l’APR à Thiès-Est qui déclare qu’en réalité Souleymane Ciss n’est conseiller municipal ni de l’APR, ni de BBY et qu’il avait été élu sur la liste dissidente de Thierno Alassane Sall. Selon lui, cet acte qu’il vient de poser n’est que le prolongement de sa volonté affichée de saper l’unité dans les rangs de la famille politique du Président Macky Sall et c’est aussi de la même manière qu’il s’est comporté lors de la dernière réunion de BBY à Thiès, tenue le week-end dernier

D’ailleurs souligne Lamine Ngom, il nourrissait depuis longtemps l’ambition de quitter l’APR et la mouvance et les arguments qu’il a brandis ne sont qu’un simple prétexte. Souleymane Ciss à ses yeux, devrait présenter des excuses à Thierno Alassane Sall, qui a sacrifié sa carrière politique pour eux. Et en vérité dit-il, l’APR et BBY n’ont aucune responsabilité sur le report des élections locales. C’est une décision prise sur la base d’un desiderata de l’opposition qui a demandé un audit du fichier électoral.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *