Aller à la barre d’outils

Santé : l’Hôpital Régional de Thiès est  » Malade »

À l’hôpital régional de Thiès, il est difficile en ce temps-ci d’avoir l’accès aux tickets pour bénéficier des soins. Le service d’accueil ne répond pas du tout à son nom.
Chaque fois, des patients sont renvoyés à cause de la tardiveté d’obtention de tickets dans les guichets. Un phénomène qui est dû à la soustraction de deux étapes de payements. En effet, d’après notre source, il y avait 5 guichets, mais, suite à la décision du nouveau directeur des réglementations ont été apportées pour une meilleure gestion du dudit service.
Chaque jour, c’est à partir de 4 heures du matin que des accompagnants de patients viennent souvent à l’hôpital afin de pouvoir émarger sur les premières listes pour qu’ils puissent avoir la chance d’accéder dans les différents services de l’hôpital.

Des vigiles sont plus ou moins violents envers les patients.

Chaque fois, c’est des disputes et querelles qui sont notées entre les vigiles qui gèrent l’organisation des rangs qui mènent vers les guichets et les patients ou accompagnants. Souvent, des patients ont même du mal à supporter des termes offensifs ou le non-respect de ces agents envers la population .La semaine passée, j’ai vu un des vigiles en train de crier sur un vieux qui pourrait même avoir l’âge de son père. Et vraiment ça m’a fait mal  » nous dit un accompagnant trouvé sur les lieux

Des patients sont souvent renvoyés aux laboratoires.

Au-delà de 10 h, il est difficile de faire certaines analyses dans le laboratoire. Car, d’après notre interlocuteur, le patient est censé à ne pas prendre de la nourriture au-delà de 22 h jusqu’à ce que l’analyse soit faite c’est à dire vers 10 heures, heures habituelles. Juste pour permettre aux spécialistes de bien faire leurs travaux sur ce domaine. Et si jamais l’expérience dépasse cette heure, avec le contact des rayons du soleil, le sang aurais une coagulation sanguine très rapidement. Ce qui pourrait entraîner des difficultés à ce niveau.

Ainsi, cette cause est toujours située au service accueil. Donc, une meilleure organisation du personnel pourrait mettre fin à ce problème.

Un personnel estimé à 420, mais toujours manque de répartition …

Souvent, des malades traînent devant les services de l’hôpital juste ils n’ont pas en premier lieu vu des agents pour les premières prises en charges.

Concernant l’absentéisme de certains agents, notre source informe que des agents restent 2 à 3 mois sans venir sans aucune raison, mais qui perçoivent normalement leurs salaires.

La santé, une priorité pour la population nécessiterait une meilleure organisation et un renforcement du personnel afin que la vie de tout un chacun puisse être hors danger dans nos hôpitaux.

Thierno Ababacar Hanne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *