Rejetée pour la présidence de l’Assemblée Nationale. Mimi Touré « enterrée » au Palais

Ce samedi 20 août 2022, la tête de file de Benno Bokk Yaakaar va rencontrer les 82 élus de la mouvance présidentielle. L’objet est de donner des orientations. en direction de leur installation. Parmi ses directives, la formation du Bureau de l’Assemblée Nationale. Mais dors et déjà, le Palais et certains collaborateurs consultés ont totalement rejeté la candidature de Mimi Touré jugée trés dangereuse pour l’avenir politique de Macky Sall.

Aminata Touré tête de liste de la coalition Benno Bokk Yaakar lors des dernières législatives risque d’être encore plus déçue. L’ancienne première ministre n’a pas de soutien au Palais de la République et au niveau de certains responsable de BBY, par ailleurs proches collaborateurs de ce dernier.. Suite à une consultation expresse avec le Président de la République Macky Sall, ils ont, en majorité, opposé un niet catégorique quant à la proposition de Mimi Touré à la présidence de l’Assemblée Nationale. Certains ont surtout « varrer » la dame, notamment ses différentes sorties médiatiques et autres actes posés lors qu’elle avait été débarquée de la présidence du Conseil Economique social et environnemental (CESE).«Je n’ai pas attendu de quitter le Cese pour l’exprimer : je l’avais dit avant la réélection du Président Macky Sall, je l’ai redit avant d’être nommé au Cese, puis à nouveau pendant que j’exerçais cette fonction et je vous le confirme aujourd’hui. Il ne s’agit pas seulement ici de la démocratie sénégalaise : sur le continent, depuis que ce type de limitation est inscrit dans les Constitutions, 21 Chefs d’Etat, dans 14 pays, ont quitté leur fonction du fait des dispositions sur la limitation des mandats. Macky Sall a assuré à plusieurs reprises qu’il ne briguerait pas un troisième mandat, je n’ai fait que le rappeler. Les dispositions adoptées en 2016 sont d’ailleurs claires sur ce point (…) » avait dit Aminata Touré dans un entretien à Jeune Afrique au lendemain de son limogeage au CESEIl a été rappelé également à Macky Sall que Mimi a des ambitions présidentielles pour 2024. «En politique, l’ambition n’est pas un délit, au contraire. Dans un système politique concurrentiel, on ne reste pas assis à regarder passer les trains. Un politicien sans ambition, c’est un politicien qui ne vous dit pas la vérité », avait-elle ajouté lors de ce même entretien et dans d’autres débats télévisés. « Elle (NDLR Mimi Touré) serait dangereuse au poste de Président de l’Assemblée Nationale » conclut certains collaborateurs du Président Macky Sall.reste à savoir si Macky Sall va proposer Aminata Touré ou s’il va tenir compte des propositions issues de sa consultation avec sa « base » au sortir de sa rencontre avec les 82 députés de son groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.