Politique :Mame Mbaye Niang, Un Taupe au cœur de la République.

S’il existe un homme politique qui fait honte à toute sa génération et aux militants de l’APR c’est bien monsieur Mame Mbaye Niang, le ballon d’or du détournement et de la gabegie, pris la main dans le sac dans le célèbre rapport de Prodac. Défenestré pour sa gestion catastrophique, mis en quarantaine, l’homme a remué ciel et terre pour se faire chef de cabinet, sevré de tout pouvoir et dépouillé de toute responsabilité.
Sa toute dernière sortie médiatique relève à suffisance sur le degré d’ingratitude et de méchanceté aveugle de ce spécialiste des rackets, de ce maître chanteur qui est investi d’une mission secrète de déstabilisation du régime. Cet énergumène, sans fief politique connu s’est payé la liberté de s’attaquer de façon discourtoise et inélégante au plus proche collaborateur du président Macky Sall.
Je trouve inacceptable, inadmissible et impardonnable qu’il puisse avoir une telle posture qui discrédit gravement la haute institution de la République. Mais chassez le naturel, il revient au galope. L’homme est un habitué des sales besognes. C’est ce même nègre de service, épinglé par un rapport de l’IGE a cru devoir déverser sa bile sur l’ancien ministre des finances Amadou Ba. C’est encore ce même confusionniste qui s’est attaqué avec une méchanceté aveugle à la présidente Aminata Toure. J’estime que sa présence dans la sphère présidentielle constitue une menace gravissime contre les intérêts supérieurs de la République. C’est une vermine, qui veut casser la dynamique de retouraille en clachée par le président Macky Sall.
Monsieur Mame Mbaye Niang au regard des fonctions qu’il exerce avait il le droit d’évoquer certaines questions relevant du fonctionnement de la présidence sans l’autorisation du chef d’état. De mesures disciplinaires doivent être diligemment prises contre cet ancien aide de camp du président Idrissa Seck et ancien militant du parti Fidel de Yankhoba Diattara. Le ministre d’état Mahoud Saleh fera à tout ceux qui prendront l’option de comploter contre les intérêts supérieurs de la République Sa présence dans l’espace présidentielle gène naturellement des hommes sans vertu de la trempe de Mbaye Prodac. Le ministre d’état Mahmoud Saleh ne boxe pas sur le même rang que Mbaye Prodac et ses commanditaires qui ont été en intelligence avec d’autres forces de l’opposition pour hypothéquer la réélection du président Macky Sall lors de la dernière présidentielle.
Le Ministre d’état Mahmoud saleh est serviteur de l’état, un collaborateur fidèle et loyal, qui m’oblige son temps et son énergie pour le président Macky dans sa démarche pour l’émergence du Sénégal.

Birane Seck COJER Thiès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *