Aller à la barre d’outils

Polémique 3e mandat : « Il y a une volonté du pouvoir d’entretenir le flou et de sonder l’opinion»

L’universitaire Jean Charles Biagui estime que le pouvoir n’a pas tiré les leçons du 23 juin, à la lumière de la nouvelle polémique sur l’éventualité d’un troisième mandat de Macky Sall. Pour lui, « Le pouvoir devrait tirer les leçons du 23 juin afin d’éviter que les mêmes causes produisent les mêmes effets ». Dans les colonnes de Walf quotidien de ce lundi, l’enseignant à la faculté de droit et analyste politique fait constater que le pouvoir entretient cette situation à dessein.
« Il y a une volonté du pouvoir d’entretenir le flou, de sonder et de préparer l’opinion publique à l’éventualité d’un troisième mandat », regrette Biagui selon qui, ce mal est enraciné dans la société sénégalaise. Car, « Dans notre société, lorsque les individus ont une parcelle de pouvoir, ils ont souvent tendance à vouloir s’y agripper comme s’il s’agit d’un bien privé.
Dans nos communautés, nos quartiers, nos églises, nos mosquées, nos administrations, nos universités…, les individus qui dirigent manquent souvent de culture démocratique. Le problème est donc sociétal », analyse le politiste. « Les sénégalais, regrette encore Biagui, n’ont pas encore suffisamment intériorisé l’idée selon laquelle le renouvellement des élites est un impératif dans un système démocratique. Dans l’ensemble de notre société, nous acceptons difficilement le pluralisme des idées ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *