Paralysie de la Justice : Souleymane Téliko demande la prise en charge des revendications du Sytjust

Le président de l’Union des magistrats du Sénégal et ancien secrétaire général des Cours d’appel de Dakar et de Kaolack, Souleymane Téliko regrette la grève, déclenchée, depuis quelques semaines par le Syndicat des travailleurs de la justice. Ce, pour exiger le respect des accords signés par le Gouvernement. A son avis, la Justice est paralysée par cette grève parce qu’il y a beaucoup d’audiences qui ne peuvent pas être tenues. Car, le Sytjust est une organisation très représentative. « Nous sommes en train de faire aussi des démarches pour que cette crise soit dépassée. Nous avons intérêt à ce que le service public de la Justice fonctionne dans la mesure du possible. J’invite les autorités à prendre en charge ces revendications du Sytjust », a-t-il souligné.
Par ailleurs, il s’est prononcé sur l’accès du palais de Justice de Dakar interdit aux journalistes de la presse privée nationale. Il dit entendre parler de cette affaire mais il n’en sait pas grand-chose puisqu’il n’a pas pu joindre, le magistrat Mamadou Lamine Diédhiou, auteur de cette décision. « Je ne sais pas dans quelle mesure cette information est vérifiée donc il m’est difficile de faire un commentaire. Mais le principe que je retiens c’est qu’il ne serait pas normal, à mon avis, de traiter les journalistes privés de cette manière. Si les journalistes de l’Etat ont le droit d’accéder au palais, il n’y a pas de raison qu’on interdise l’accès à d’autres journalistes. Je ne vois pas le lien entre le journaliste et les terroristes », indique-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *