Aller à la barre d’outils

Ligue des champions: le Bayern Munich, plus que jamais roi d’Europe

Le Paris Saint-Germain, refroidi par un but de son ancien attaquant Kingsley Coman, est tombé de haut (1-0) lors de sa première finale de Ligue des champions dimanche face au Bayern Munich, qui décroche sa sixième Ligue des champions

 

Le Bayern Munich a assumé son statut de géant du football, dimanche, à Lisbonne pour mettre fin au rêve du Paris Saint-Germain et décrocher sa sixième Ligue des champions (1-0). Le sacre d’un habitué de la compétition, sans partage pour les ambitions du nouveau venu parisien.

1974, 1975, 1976, 2001, 2013 et donc, 2020. Six sacres et une suprématie indiscutable en Europe cette saison: le Bayern a rappelé au Vieux Continent que ses clubs les plus historiques ne permettraient pas si facilement aux écuries montantes d’ajouter leur nom au palmarès de la Coupe aux grandes oreilles.

Une domination de Munich

Ce n’est sûrement pas un hasard si les sept derniers clubs à avoir disputé leur première finale dans la compétition se sont tous inclinés, PSG inclus. Ce n’est peut-être pas une coïncidence non plus si l’unique buteur de la soirée fut Kingsley Coman, le Français, l’ancien Parisien, symbole s’il en faut du coup d’avance dont dispose le Bayern sur son rival tricolore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *