Aller à la barre d’outils

L’Europe, un Eldorado chimérique comparé aux possibilités qu’offre le Sénégal

Depuis un certain moment, nous constatons une recrudescence de l’immigration illégale. Des voix se lèvent pour désigner l’Etat comme responsable et l’accuser de mutisme. Une telle attitude est déplorable et l’émotion suscitée par le nombre de décès en mer à l’occasion de ces périples suicidaires, ne doit point obstruer la vérité. Ceux qui évoquent la question de l’emploi au Sénégal, ne doivent pas oublier que nous revenons de loin et il ne faut pas que les gens soient dans une amnésie voulue. Comparé à ce qui s’est fait depuis l’indépendance, aucun régime n’avait jamais osé traiter la question et ouvrir des voies de solutions durables. Le Président Macky SALL est à féliciter et à encourager. Nous étions là avant son accession au pouvoir et nous sommes bien placés pour en témoigner aujourd’hui, pas seulement parce que le lien partisan existe, mais aussi et surtout parce que nous côtoyons des sénégalais, jeunes comme nous, qui aujourd’hui grâce à des initiatives ou grâce à l’accompagnement des services de l’Etat, gagnent leur vie dignement et soutiennent leurs familles. Dans quel Pays du monde verra-t-on zéro cas de chômage ? Dans quel Pays du Monde a-t-on vu l’Etat offrir à tous les jeunes un emploi ? C’est illusoire que de vouloir tout mettre sur le dos de l’Etat. Dans les Pays à fortes potentialités économiques, la contribution du secteur privé permet d’enrôler plus de la moitié des demandeurs d’emplois. Le secteur privé sénégalais n’est pas en reste même si une meilleure implication est souhaitable. Les choses sont beaucoup plus compliqués dans d’autres Pays. Fort heureusement, nous n’avons pas un Etat démissionnaire. Au Sénégal, des efforts constants ont été fait depuis 2012 par l’Etat et ses partenaires pour créer et stabiliser des emplois. Oui l’Etat assume, prend des initiatives et désire offrir continuellement à sa jeunesse des conditions de vie meilleures, des emplois stables favorisant son épanouissement. Cette jeunesse pendant des décennies, a été laissée à elle-même, dépourvue de connaissance et destinée à la débauche. La question du chômage a de tout temps constitué une bombe et les régimes qui se sont succédés avant celui-ci n’ont fait que la contourner sans jamais offrir des solutions. Le Président Macky SALL a osé faire un diagnostic profond de la situation, tirer les enseignements et mis en œuvre des solutions. Le constat le plus patent a été qu’au Sénégal, il y’avait surtout un problème d’employabilité. Pour y remédier, le Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle a pris des initiatives qui commencent à porter des fruits. L’Etat aujourd’hui mise et investit annuellement des centaines de milliards afin d’offrir à cette jeunesse une formation professionnelle de qualité. On a assisté depuis 2012 à un changement radical et progressif de paradigmes et aujourd’hui, à travers une gamme diversifiée de Programmes du Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle et des autres services de l’Etat, on note un regain de qualité du côté des demandeurs d’emplois, chose que salue le patronat et les entreprises qui en général, ont toujours décrié le manque d’adéquation entre les besoins de l’entreprise et la qualité de la main d’œuvre disponible. La démultiplication des centres de formation professionnelle et technique, celle des structures destinées à financer et orienter les jeunes, l’orientation massif des jeunes scolarisés dans la formation professionnelle et technique au détriment du système classique, les initiatives dans le cadre de la promotion de l’entreprenariat des jeunes comme la DER, le soutien permanent de l’Etat destiné aux PME-PMI pour les rendre plus viables… tout est fin à dessein de trouver des solutions pérennes en tenant compte des exigences d’inclusion et d’égalité. Le Président Macky SALL a compris que le combat pour l’Emergence et le progrès durable ne peut être gagné sans une jeunesse outillée. De ce fait, l’Etat assure la formation de milliers de jeunes sénégalais dans tous les métiers, de la boulangerie au carrelage en passant par la menuiserie, la coupe et couture et les métiers de l’agriculture pour ne citer que ceux-là. L’Etat favorise l’insertion des jeunes à travers des recrutements massifs dans la fonction publique, l’enseignement, l’armée, la police et les autres corps militaires et paramilitaires. L’Etat offre des emplois temporaires à travers les nombreux chantiers publics qui permettent à des milliers de jeunes sénégalais de gagner leur vie dignement. L’Etat finance et accompagne les projets des jeunes parce que conscient que l’auto-emploi peut constituer une bonne alternative. Un Etat qui fait tous ces efforts ne peut être tenu pour responsable des délires suicidaires d’une partie minime de la jeunesse. Aujourd’hui, le postulat de base pour ces aventuriers irresponsables semble être que l’Europe est décimée par la pandémie à Covid 19 et qu’il faut y aller par tous les moyens parce qu’il y aurait de réelles opportunités. C’est une utopie qui ne dit pas son nom et rien ne vaut de risquer sa vie en empruntant des pirogues pour traverser l’Atlantique et rejoindre l’Europe. Ceux qui désirent récupérer la question à des fins politiques et qui s’empressent d’accuser l’Etat et ses services, sont aussi irresponsables que les criminels qui organisent ces détours en enfer. Ils doivent à cette jeunesse la vérité au lieu de lui servir au quotidien des mensonges du genre « parce que rien n’est fait…». Vous avez la responsabilité de ne plus vous limiter à constater le carnage mais aussi d’agir, de faire comprendre à cette jeunesse qu’elle peut réussir en restant au Sénégal. Les seuls efforts de l’Etat ne suffiront jamais. La jeunesse doit continuer à avoir confiance en l’Etat et en ses prestations, elle se doit d’être courageuse, disposée à être formée et décidée à relever le défi du progrès du Sénégal. Cet eldorado chimérique ne vaut rien comparé aux potentialités qu’offrent aujourd’hui le Sénégal et l’Afrique de demain.
Nous présentons également nos condoléances à toutes les familles éplorées suite aux drames en mer et prions pour le repos des âmes des défunts. Le Sénégal mérite mieux ! Plus jamais ça ! Dafa Doy !
Vive le Sénégal !
Euloge NDIONE
Juriste- AT PF2E

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *