Aller à la barre d’outils

LES JEUNES DE BENNO BOKK YAKAAR/THIES à IDRISSA SECK

«Restez hors du jeu conflictuel interne et soyez dans une posture fédératrice de toutes les sensibilités»

 

« Le leader de Rewmi, Idrissa Seck, doit être un fédérateur pour contribuer au développement de Thiès qui était dans une dynamique conflictuelle avec le pouvoir central depuis 2004 ». C’est ce qu’estiment les jeunes de la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar de la commune de Thiès, qui ont tenu un point de presse, ce mercredi 18 novembre 2020. But : « applaudir les retrouvailles Macky-Idy » et saluer « la nomination de l’ancien Premier ministre à la tête du Conseil économique, social et environnemental ».

 

« Les acteurs politiques thiessois, qui ne cessent de réfléchir sur les grandes questions qui interpellent le développement de leur ville, doivent travailler à pacifier l’espace de compétition politique électoral. Parce que nous avons constaté que, depuis 2004, la ville de Thiès s’est inscrite dans une perspective de rébellion continuelle contre le pouvoir central. Avec le recul, le jeu politique à Thiès doit être apaisé et la ville doit être au coeur des préoccupations des acteurs politiques locaux». Ce sentiment émane des responsables des jeunesses de la coalition Benno Bokk Yakaar de la commune de Thiès. Edouard Latouffe, membre de la mouvance présidentielle et conseiller spécial du maire de la Ville de Thiès Talla Sylla, et ses « frères » et « soeurs » de coalition, sont convaincus que « Thiès va gagner à tous les coups avec les retrouvailles entre Macky Sall et Idrissa Seck parce que l’avantage, maintenant, ce n’est plus une confrontation entre deux appareils politiques ». Et de rappeler, en parlant de ces confrontations, que « d’abord, c’était le Pds et le Rewmi, puis l’APR et le Rewmi ». Lassés par ces querelles politiques permanentes, ils estiment qu’« il est grand temps maintenant que l’on s’occupe des questions économiques parce que Thiès est confrontée à des difficultés de toutes sortes ». Latouffe et compagnie demandent donc à Idrissa Seck d’être dans une « position fédératrice ». Selon eux, « le président du Conseil départemental de Thiès ne doit plus être dans une posture conflictuelle avec les Thiessois. Thiès a besoin de tous ses bras. Il faut une mutualisation des forces. L’heure n’est plus aux échappées solitaires. Nous sommes dans des dynamiques d’ensemble. Et pour relever le défi du présent et de l’avenir, Thiès a besoin de garder toute sa cohésion ».
Les jeunes camarades du 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Abdou Mbow, considèrent que « Idrissa Seck vient de poser un acte politique qui rassure une bonne partie de l’opinion publique ». Et d’indiquer : « bien que votre récente décision, aussi surprenante soit-elle, puisse provoquer une levée de boucliers d’une certaine élite catastrophiste, nous faisons partie de ceuxlà, mus exclusivement par le meilleur de notre ville, qui applaudissent des deux mains. En homme politique averti, qui a capitalisé beaucoup d’expériences tant dans votre combat de l’opposition que dans l’exercice du pouvoir avec la participation aux gouvernements de deux régimes différents, celui de Diouf et celui de Wade, donc un assidu temps de présence qui fait incontestablement de vous la personne indiquée pour impulser, sous la direction éclairée du Président Macky Sall, les changements que les Sénégalais attendent ». Et de poursuivre : « la Covid-19 est intervenue à un moment où notre économie respirait à pleins poumons.
Un tel défi a été relevé grâce à la bonne vision du Président Macky Sall. La Covid a été l’occasion pour beaucoup de Sénégalais de mesurer le degré élevé de votre patriotisme. Vous aviez compris que la politisation d’une telle menace conduirait notre pays vers le chaos. En homme d’État, qui a été à une station privilégiée et élevée de responsabilité, vous avez évité de mettre le feu aux poudres. Qui pourrait mesurer l’ampleur des conséquences
dommageables à la cohésion nationale et à la stabilité sociale ? Vous aviez probablement apprécié lucidement le caractère sensible de cette question et aviez renoncé délibérément aux critiques inopportunes. Vous avez évité de jeter le bébé avec l’eau du bain. Pour avoir adopté cette posture républicaine, pour avoir mis en avant les intérêts supérieurs du pays et pour vous être éloigné des calculs d’épicier, nous vous félicitons Monsieur le
Président Idrissa Seck » disent encore Edouard Latouffe, Tapha-Le-Jeune et leurs camarades.
Ils estiment que « la sage décision de l’ancien maire de Thiès de répondre positivement à l’invitation personnelle du président Macky Sall pour la participation de votre formation à un gouvernement d’union nationale marque notre pleine et entière adhésion ». Ils sont d’autant plus heureux de
ces retrouvailles entre le pouvoir central et celui qui apparaît comme le maître incontesté de la cité du Rail ces dernières années qu’« il n’est pas acceptable que Thiès n’occupe pas la place qui est la sienne dans le landerneau politique ». Pour ce faire, ils jugent nécessaire « l’implication de tous les acteurs, qui est plus qu’un impératif pour permettre à notre ville de faire face victorieusement aux défis du Présent et ceux du Futur ». Dans cette dynamique, Thiès, selon eux, « doit être une et indivisible ». Ils considèrent que « le rapprochement de Idrissa Seck avec le Président Macky Sall a le mérite de pacifier l’espace de compétition électorale et politique ». D’après les responsables de la jeunesse de la majorité présidentielle, « la capitale du rail a payé un lourd tribut au débat sur la dualité au sommet de l’Etat et à celui de l’affaire dite des Chantiers de Thiès. Cette ville a été le théâtre de luttes fratricides aux conséquences dommageables à l’unité des Thiessois ». Ces jeunes de Benno ont surtout insisté sur le fait que « la redistribution des cartes ne saurait exclure le Maire de la Ville Talla Sylla qui a compris très tôt que l’accompagnement du pouvoir central est la condition sine qua non si Thiès veut être abonnée au chiffre et répondre présent au rendez-vous du donner et du recevoir ».

Cheikh CAMARA,TEMOIN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *