Aller à la barre d’outils

Les gazelles détournées par Abdou Karim Sall (Par Adama Gaye)

Cet homme est un dangereux individu. Abdou Karim Sall, ministre de l’environnement, connu pour ses fracas politiciens, son ethnocentrisme, est donc aussi un prédateur. Les 6 gazelles qu’il a soustraites de leurs réserves normales, propriétés des sénégalais, pour les implanter dans la sienne, privée, que le parvenu, nouveau riche qu’il est a pu acquérir douteusement, est un crime justiciable de son exclusion du gouvernement et de sa poursuite par la justice et le peuple.
Qu’il sache qu’il ne s’en sortira pas avec le communiqué bidon, zéro convaincant, qu’il vient d’émettre.
Les accusations de prédation contre lui n’en sont devenues que plus flagrantes. Ton sort est scellé, Abdou Karim Sall. A bandit, bandit et demi.
Ce criminel doit être traqué et arrêté. C’est en plus une insulte sur le fronton de l’écologie sénégalaise. Pas étonnant d’un aussi vulgaire individu sorti du néant et qui n’a eu de cesse de malmener la décence républicaine.
Il faut mettre hors d’état de nuire ce cafard à deux pattes.
Adama Gaye Le Caire 7 juillet 2020
Ps: Il paraît qu’il aurait acheté son ranch privé de Bambilor (sur 5 hectares) à 190 millions de francs cfa en évinçant de petits exploitants. L’ancien sous cadre à la Sonatel ne se refuse rien. Le pouvoir est doux.
Yerimpost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *