LE TÉMOIGNAGE D’UNE JEUNE FEMME ENLEVÉE PUIS VIOLÉE

C’est à croire que la nouvelle loi criminalisant le viol ne dissuade pas encore les violeurs et autres pédophiles. La jeune Penda Diagne l’aura malheureusement appris à ses dépens. Âgée d’une vingtaine d’années, et mère d’un bébé de 3 mois, elle a vécu un véritable calvaire. Enlevée à Dabali, dans le département de Nioro, puis violée, elle est parvenue à s’échapper des mains de ses bourreaux. Voici son récit sur iRadio (90.3 FM) :

« Avant-hier soir, je suis allée regarder la télé, narre-t-elle. Ma mère m’a demandée si je ne voulais pas amener mon bébé avec moi, je lui ai dit qu’il dormait et je suis partie. Accompagnée d’une jeune fille, on est allées chez Binetou. A un moment, je voulais vérifier si mon bébé s’était réveillé. En cours de route, j’ai rencontré des gars à bord de moto. Ils m’ont demandée si je connaissais un mécanicien. Je leur ai proposé de leur en montrer un, c’est là qu’ils m’ont amenée dans la brousse. A mon réveil, j’ai même crié mais l’un m’a giflée, je me suis tue. Ils ont abusé de moi à tour de rôle jusqu’à 05 heures du matin. Je me suis échappée en fuyant, j’ai même entendu un coup de feu. Au bord de la route, j’ai entendu une moto, et j’ai appelé mon frère, qui m’a dit de courir et chercher des maisons ou le propriétaire de la moto. Puis j’ai vu le jeune homme à bord de la moto. Je lui ai dit que j’allais à Dabali, il m’a demandée 2 500 F CFA. Je l’ai supplié de le faire gratuitement car je n’avais rien sur moi. Il m’a demandé s’il n’aurait pas de problème en m’y amenant, je lui ai juré que non… »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *