Le Sytjust décrète encore une grève de 48h

Le Syndicat des travailleurs de la Justice (Sytjust) remet ça. Les travailleurs de la justice, très remontés contre le Garde des Sceaux, se radicalisent dans leur lutte pour la matérialisation des accords signés avec le gouvernement.
Selon L’AS, qui donne l’information dans sa livraison de ce jeudi, après un mouvement d’humeur de 72h décrété depuis lundi, le syndicat, qui fustige le mutisme de la chancellerie, décrète, à partir d’aujourd’hui, un nouveau mot d’ordre de grève de 48 heures.
En effet, Me Aya Boun Malick Diop et Cie continuent d’exiger du ministre de la Justice, Me Malick Sall, la mise en œuvre du protocole d’accord du 17 octobre 2018 portant sur le paiement des primes, la publication des décrets sur le fonds commun des greffiers et l’organisation des formations au CFJ pour les reclassements des différents agents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *