LE SANG DE LA VICTIME RETROUVÉ SUR LES HABITS D’UN SUSPECT

L’enquête sur la mort de Mouhamed Cissé, jeune américain, 20 ans, victime d’une agression, à Kaolack, connait un rebondissement, accablant particulièrement l’un des 2 suspects arrêtés. Libération révèle que les gendarmes ont pu établir que l’un des 2 mis en cause a pu participer à la commission des faits. Lors d’une perquisition effectuée à son domicile après son arrestation, les enquêteurs ont mis la main sur des habits tachetés du sang de la victime. Il a été mis à la disposition du Procureur.

Entre mardi et mercredi 22 janvier 2020, une bande de malfaiteurs avait fait irruption dans une maison sise à Fass Kahone, à Kaolack, Mohamed Cissé, un jeune américain, de 20 ans, tente de s’interposer. Il recevra plusieurs coups de machettes, tout comme son père. Mais, si ce dernier a survécu malgré la violence de l’attaque, ce ne fut pas le cas de son fils, qui a succombé à ses blessures. Mohamed Cissé avait quitté les Etats Unis dès le bas âge pour venir apprendre le Coran auprès de la famille de Baye Niasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *