La Société Civile recommande la tenue des élections locales au plus tard le 28 juin 2020

Le projet de loi n°15/2019 portant report des élections locales prévues le 1er décembre prochain et prorogation du mandat des conseillers départementaux et municipaux sans fixation aucune d’une nouvelle date, est considéré par le Collectif des organisations de la société civile comme une violation de l’article 67 de la Constitution. Selon Sud Quotidien, en conférence de presse hier, lundi 4 novembre dernier, Moundiaye Cissé de l’Ong 3D et compagnie qui déplorent un dialogue «informel» aux dépens de celui politique «formel» qui tire en longueur, recommandent entre autres la tenue des élections au plus tard le 28 juin 2020.

Le dialogue politique initié par le chef de l’Etat, Macky Sall depuis le mois d’avril dernier, serait-il en sursis ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que les acteurs de la société civile, partie prenante à ce dialogue, semblent être fatigués de ce dialogue qui en est à sa 34ème session, sans trop d’avancement sur les réformes appropriés et adaptées devant garantir les élections démocratiques, transparentes et crédibles.

La preuve hier, lundi 4 novembre, lors de la conférence de presse qu’ils ont tenue sur le report des élections locales et la prorogation du mandat des conseillers municipaux et départementaux, Moundiaye Cissé de l’Ong 3D ainsi que ses camarades de la société civile ont déploré la durée que prennent ces concertations. De l’avis de M. Cissé, la commission cellulaire du dialogue a entamé son 6ème mois de dialogue politique sur le processus électoral, alors que les précédents dialogues ne dépassaient pas 2 mois. Déplorant ainsi les lenteurs notées dans ces concertations, il fera remarquer qu’il existe deux types de dialogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *