Kiné Gaye a été tuée de 37 coups de couteau

Fatou Kiné Gaye  est morte atrocement. Le présumé meurtrier Khassimou Bâ qui est passé aux aveux, a confié aux enquêteurs qu’il a asséné à sa collègue trente-sept coups de couteau.

« Je l’ai poignardée au pied, elle a crié. J’ai visé l’abdomen et j’ai continué jusqu’à ce qu’elle meure », a-t-il confessé.

Après l’avoir tuée, il a déposé l’argent chez lui, changé ses habits et revenu sur les lieux du crime se mêler à la foule et tombé en transe.

Quid du mobile du crime? Il a confié que sa femme lui mettait une pression terrible pour le baptême de  leur premier enfant prévue hier dimanche et il lui fallait absolument trouver de l’argent.

A quatre reprises, il s’est rendu, couteau sous les habits, au niveau du multiservices, guettant le bon moment  pour tuer Kiné Gaye et voler les 3,5 millions Fcfa encaissés auprès du responsable zone au nom de la défunte.  Cette dernière remarque que seuls 2 millions ont été versés. Elle s’emporte, réprimande son superviseur, qui nie avoir menti sur le montant. La gérante du multiservices maintient ses accusations, lui rappelle d’autres manquements et menace de la dénoncer.

Après avoir été réprimandé par Fatou Kiné Gaye au sujet du versement suspect (voir au-dessus), K. B. demande à cette dernière de lui prêter 200 000 francs CFA pour son baptême (hier, dimanche). La victime refuse. L’assassin présumé sort furieux du multiservices. Il ne partait pas pour de bon. Il avait prévu de revenir. Armé d’un couteau de cuisine, cette fois-ci.

Après son crime, il reviendra sur place pour se fondre parmi les populations qui venaient de découvrir le crime, et fait semblant d’apprendre le drame comme tout le monde. Ensuite, il tomba en transe.

L’autopsie révèle que la victime n’était pas enceinte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.