Inauguration Massalikoul Jinane: L’Etat en état d’alerte maximale

La grande mosquée Massalikoul Jinane sera inaugurée ce vendredi. Le Khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké, est déjà arrivé à Dakar où il séjourne depuis dimanche.

La communauté mouride, et par-delà toute la Ummah islamique, attend avec impatience ce grand jour.

Toutefois, les tractations vont bon train aussi bien au niveau de la classe politique que des autorités administratives afin de faire face à l’inévitable télescopage entre leaders politiques invités à l’occasion.

Car, Abdoulaye Wade, très populaire dans le milieu mouride, est attendu, ainsi qu’Idrissa Seck, le leader de Rewmi, qui a gagné les dernières élections à Touba.

Il en est ainsi d’Ousmane Sonko, le leader de Pastef. Il est lui aussi invité ainsi qu’un parterre d’autres personnalités. Bien entendu, le Président Macky Sall ne saurait manquer ce rendez-vous.

Ce que craignent les autorités, c’est moins le télescopage que les risques de huées de la part de fidèles Mourides et d’autres personnes présentes à la cérémonie.

En effet, des tractions sont menées dans les coulisses pour éviter de faire de cette rencontre exceptionnelle, un prolongement des batailles politiques.

En effet, les leaders politiques qui vont s’y croiser ont peu l’occasion de se rencontrer. Pis, il existe entre eux des contentieux lourds non-encore vidés.

Aussi, fidèles, militants et simples citoyens peuvent éprouver le besoin de régler des comptes politiques en montrant leur préférence par des applaudissements ou leur désaffection par des huées.

Alors, d’ici là, les hautes autorités de l’État et les bonnes volontés s’activent pour que la fête reste belle, parce que fédérative et  finalement sans incident majeur.

En tout état de cause, seule une déclaration du Khalife peut aider à pacifier l’inauguration et ne pas en faire un terrain de controverse.

C’est plutôt l’occasion pour des retrouvailles, une osmose, une synergie d’ensemble pour tous les fils de la Nation.

Si l’occasion est bien exploitée, ce sera l’occasion rêvée de réconcilier la classe politique, les citoyens.

Il est important aussi que les hôtes politiques du Khalife s’abstiennent de toute exploitation politique de l’événement et s’inscrivent même dans une dynamique positive de communion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *