En quoi Touba dérange-t-il Madiambal et son groupe ? (Fallou Sylla)

Dans ce contexte de Covid-19, la communication joue un rôle d’avant-gardiste ô combien important. Les populations ont besoin d’être informées sur les méthodes préventives, sur le nombre de cas, sur les zones à risque entre autres informations. Cependant, le Quotidien a fait paraître ce lundi 20 Avril 2020 un titre qui interpelle l’intellectuel, le critique géopolitique et le mouride que je suis à la fois.
Touba-Mbacké l’axe du mal
Dans ce titre, il y a du non-dit qui dépasse une information sur le nombre de cas positifs du Covid-19. L’auteur de l’article maîtrise t’il une certaine géopolitique en relation avec l’expression axe du mal qui renvoie à la droite chrétienne, au millénarisme et messianisme américain?
Suite à l’horreur des attentats du 11 Septembre, et dans sa croisade contre Ben Laden et Saddam Hussein, George W. Bush a utilisé pour la première fois de manière explicite l’expression l’axe du mal lors du Message sur l’état de l’Union de janvier 2002. Il faisant ainsi allusion aux régimes accusés à tort ou à raison de terroristes: l’Irak, l’Iran et, étrangement, la Corée du Nord : « Les Etats comme ceux-là, et leurs alliés terroristes, constituent un axe du mal, s’armant pour menacer la paix du monde ».
Une certaine réminiscence géopolitique suscite des doutes quant au titre du Quotidien. La situation est certes alarmante à Touba avec des cas dits communautaires qui se signalent quotidiennement. Mais qu’en est-il de Dakar dans son intégralité et des autres localités du Sénégal ? Comment qualifieront-ils ces axes? Et le mal, quelle est sa pertinence dans le choix du titre? Opposé au Bien , le mal est associé à tous les événements accidentels ou non, aux comportements ou aux états de fait jugés nuisibles, destructeurs ou immoraux, et qui sont sources de souffrances morales ou physiques. (Martin Heidegger)
Là se trouve une parfaite incohérence entre le titre et le contenu de l’article. Cela est d’autant plus grave que Touba- Mbacké renvoie à une réalité sociologique, idéologique, religieuse et économique.
Une flèche de trop ou un titre de trop contre Touba? Je suis tenté de répondre par l’affirmatif et de dire à la face du monde que c’est la énième fois que ce journal de Avenir Communication SA, avec Mandiambal Diagne à sa tête, traite de Touba de manière biaisée, injuste, et partisane. En quoi Touba dérange t’il Madiambal Diagne et son groupe au point de représenter à leurs yeux le mal? Je les invite à revoir leur ligne éditorialiste visant Touba et ses saints.
Sa ligne éditorialiste très critique vis-à-vis du Président-Mouride Abdoulaye Wade a certes valu une notoriété à Madiambal Diagne qui a manifestement bénéficié de soutiens de forces politiques et anti-mourides occultes. La nuit aura trop duré mais il fera bientôt jour . Des masques tomberont comme dans toutes missions orientées contre Touba. Interrogez l’histoire!
Et Touba , qui étymologiquement signifie le grand bien , continuera à constituer la matérialisation de l’ambition de Cheikh Ahmadou Bamba de réaliser l’Islam dans son essence, à savoir  » Din, Dawla, Dunya  » (religion, communauté et monde). Et nous mourides de Touba et de Mbacké, nous aurons fini de réaliser cet axe du bien en psalmodiant fièrement et à l’unisson « TOUBA LI ABDINE MOURÎDINE SÂDIQINE LEHOUMO BI KHIDMATINE AW BI HOUBINE AW HADIYÂTI ».
Nous prions pour une protection de toute l’humanité contre le covid19 et contre tout mal. Nous prions aussi pour une guérison de Madiambal Diagne de cette haine inouïe vis-à-vis de Touba. A l’image du vénéré Cheikh Ahmadou Bamba, nous disons  » yab malikul mulk ya man jalla an hawadin irham jami’al wara ya hadiyan rada’a . ‘

Fallou Sylla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *