Aller à la barre d’outils

Des chapelets fabriqués avec des os de porc…

D’après le Pr Khadiyatoulah Fall, qui s’est confié au journal L’EnQuête, on est aujourd’hui dans une période de post-halal.  « Les musulmans deviennent de plus en plus conscients que ce qui leur arrive avec l’importation n’est pas tout à fait du halal. Les chapelets qu’on utilise pour l’adoration sont fabriqués en Chine avec des os de porc », a révélé le Pr Fall.

Donc, le halal est devenu un business. Et que devient-il si nous ne sommes pas là pour observer, évaluer, afin qu’il ait un contrôle islamique », renchérit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *