Des chapelets fabriqués avec des os de porc…

D’après le Pr Khadiyatoulah Fall, qui s’est confié au journal L’EnQuête, on est aujourd’hui dans une période de post-halal.  « Les musulmans deviennent de plus en plus conscients que ce qui leur arrive avec l’importation n’est pas tout à fait du halal. Les chapelets qu’on utilise pour l’adoration sont fabriqués en Chine avec des os de porc », a révélé le Pr Fall.

Donc, le halal est devenu un business. Et que devient-il si nous ne sommes pas là pour observer, évaluer, afin qu’il ait un contrôle islamique », renchérit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *