Aller à la barre d’outils

Ces accusations d’Alioune Sarr contre Maïmouna Nd. Seck

Il y a un véritable malaise au Ministère des Transports Aériens depuis quelques jours. A l’origine, le licenciement de 85 employés. Seulement, si l’on en croit la conseillère en communication d’Alioune Sarr, «contrairement aux fausses informations qui circulent sur Facebook, le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, n’a licencié personne dans son département». La vérité, d’après Astou Winnie Bèye, c’est que 85 contrats sont arrivés à leur terme depuis le 31 décembre 2019. «Pour la petite histoire, 85 personnes ont été recrutées par les prédécesseurs du ministre Alioune Sarr et ces personnes coûtaient 60 millions Fcfa par mois au ministère. Parmi elles, il y avait 16 chauffeurs et 27 assistants. Que peut-on faire avec 16 chauffeurs et 27 assistants ? L’argent de leurs salaires était puisé dans des fonds d’investissement, notamment le fonds d’investissement et de promotion du micro tourisme, destiné aux jeunes et aux femmes du Sénégal», s’indigne-t-elle, évoquant ainsi une bamboula dans ce département. «Nous savons tous que les budgets d’investissement ne servent pas à payer des salaires. Autre chose, après sa prise de fonction, M. Sarr a constaté qu’il y avait plus de contractuels que de fonctionnaires dans le ministère. Or, c’est le contraire qui devrait être valable», clame-t-elle.

Alioune Sarr déshabille Jean pour habiller Paul

«Et dans les prochains jours, nous vous communiquerons la liste des 85 personnes dont les contrats ont expiré depuis le 31 décembre 2019. Vous aurez également leurs CV et leurs salaires pour que vous vous fassiez votre propre jugement. La majeure partie de ces personnes ne venaient pas travailler. Le ministère du Tourisme et des Transports aériens est au service des citoyens et travaille dans une totale transparence. Nous sommes là pour vous et sachez que le ministre Alioune Sarr milite pour l’émancipation des jeunes et des femmes du Sénégal, quelle que soit leur appartenance politique. NB : 85 contrats ont expiré, certains seront renouvelés et les autres ne seront pas reconduits», conclut Winnie Bèye sur Facebook. Seulement, beaucoup soupçonnent le ministère de faire remplacer les contractuels par des habitants du Diobass déjà très nombreux. Déshabiller Jean pour habiller Paul !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *