Après le faux douanier et le faux gendarme, maintenant le Faux contrôleur économique

La série continue. Les affaires d’usurpation de fonction se suivent ces derniers jours et se ressemblent presque toutes sur un plan : Avant-hier, c’était le faux douanier. Hier, le faux gendarme et le faux policier. Voici, aujourd’hui, le faux contrôleur économique.

Surnommé Diallo, il a été arrêté avant d’être déféré hier au parquet pour escroquerie, extorsion de fonds et usurpation de fonction.

Le mis en cause, selon L’AS,  écumait les boutiques de la banlieue en se faisant passer pour un agent du commerce. Il a été alpagué dans une boutique à Yeumbeul.

L’escroc, avec son gros sac et un carnet, a réclamé 350.000 Fcfa au frère du boutiquier sous prétexte qu’il vendait des produits avariés. Face au refus du boutiquier qui lui a proposé 25.000 Fcfa, le faux contrôleur économique accepte finalement l’offre. Aussitôt le boutiquier le soupçonne d’être un escroc.

Il le provoque en le taxant d’escroc. Sentant que les carottes sont cuites, il tente de prendre la tangente. Il s’est alors ensuivi une course-poursuite avant qu’il ne soit arrêté par une foule surexcitée prête à lui faire sa fête.

Il a été remis à la police qui a retrouvé sur lui une fausse carte professionnelle et des menottes. Pire, il se faisait passer également pour un agent de la Sûreté urbaine ou de la Dic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *