Affaire de la sextape de Touba: Le pharmacien Moussa Mbaye, sa fille et une amie de sa fille jugés…

Le juge du Tribunal des flagrants délits de Dakar va se pencher aujourd’hui sur l’affaire de la sextape qui avait secoué Touba, il y a quelques jours. L’affaire concerne, en fait, la famille de Serigne Sidy Mbacké. Trois personnes ont été interpellées dont… le pharmacien Moussa Mbaye, celui-là qui a un antécédent avec le responsable maraboutique.

Au début de ce mois de décembre, la presse en ligne avait fait état d’une affaire de sextape qui avait agité la ville sainte de Touba. L’affaire était d’autant plus scandaleuse qu’elle implique une dame Mbacké-Mbacké et pas n’importe laquelle. En effet, il s’agit de T. Mbacké, la fille de Serigne S. A. Ahad Mbacké. Du coup, c’est au plus haut niveau que cela a été géré. Au niveau des autorités judiciaires, des diligences ont été faites par le Parquet général pour que le dossier soit jugé à Dakar.
Pour une affaire qui s’est passée à Touba, il est étonnant que le tribunal de Dakar ait les compétences pour la juger. Pour dire que l’affaire est prise très au sérieux par les autorités. L’une des raisons qui ont poussé les autorités à agir serait la personne impliquée. En effet, pharmacien à Touba, Moussa Mbaye, même s’il a joué un rôle secondaire, constituerait le véritable problème dans le dossier. Le pharmacien avait posté une audio pour citer Ahmed Khalifa Niasse ainsi que Serigne Modou Kara comme ceux qui voulaient épouser Sokhna Aïdara Mbacké.
Des accusations qui avaient mis en colère Touba et précisément la famille de Serigne Sidy Mbacké, au point que le pharmacien s’était finalement excusé. Cette fois, le pharmacien est à la périphérie du dossier, mais à y voir plus loin, il semble qu’il s’agit d’un acharnement de sa part. En tout cas, c’est l’avis de la famille maraboutique. De quoi s’agit-il ?
Tout est parti des images envoyées par la dame T. Mbacké à son amant qui n’est personne d’autre que l’époux de la fille de Moussa Mbaye. Il s’agit d’images où elle était en tenue d’Ève. On ignore encore par quelle alchimie elle y est arrivée, mais les photos sont tombées entre les mains de l’épouse (la fille du pharmacien). C’est cette dernière qui, pour se venger, a transféré les images à plusieurs groupes WhatsApp, mais aussi à une de ses amies. Le pharmacien qui a entendu parler de cette affaire, a voulu en avoir le cœur net. Ainsi, il a insisté auprès de sa fille pour avoir les images. Cette dernière lui a alors transféré les photos. Mais, mal lui en a pris.
Car les enquêteurs n’ont pas cherché midi à quatorze heures. Ils ont cueilli tous ceux qui avaient les images. Trois personnes au moins sont tombées dans les filets. Il s’agit du pharmacien, de sa fille ainsi que de la copine à cette dernière. Pour la famille du marabout, c’est un acharnement de la part du pharmacien. En tout cas, vendredi dernier, tout ce beau monde a été placé sous mandat de dépôt. Ils comparaîtront aujourd’hui devant le Tribunal des flagrants délits de Dakar. Du pain sur la planche pour les avocats de la défense.

Les Echos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *