Aller à la barre d’outils

Abdoul Mbaye à Thiès : « La qualité des sermons de l’imam Ndour souvent axés sur l’actualité. »

« L’origine de l’argent du politicien est très rarement licite. Il faut regretter que nos compatriotes tendent souvent la main pour le recevoir », a regretté Abdoul Mbaye qui a effectué une visite ce jour, auprès de l’imam Ndiour de la grande mosquée de Moussanté, à Thiès.

« Dans notre parti, nous considérons que la Crei se justifie et doit continuer d’exister, mais en termes de réformes, il faut qu’il existe un recours parce que l’homme se trompe, le juge peut se tromper. Il ne faut pas de jugement définitif. Seul Dieu ne se trompe pas », argumente l’ancien Premier ministre, face à la presse au sortir de la prière du vendredi.

En revanche, précise-t-il, « L’inversion de la charge de la preuve n’était pas une violation du droit fondamental », une position de l’imam qu’il dit partager. Pour lui, « Lorsque vous vous êtes enrichi, vous devez être en mesure de dire comment vous vous avez été enrichi. L’imam Ndiour a bien fait de rappeler que c’est une question à laquelle chaque musulman devra répondre devant le bon Dieu », commente-t-il.

L’ancien patron du gouvernement de louer la qualité des sermons de l’imam Ndour souvent axés sur l’actualité. « J’ai eu la chance d’entendre un sermon de très grande qualité comme on n’en entend pas souvent dans les mosquées.

« Un sermon de vérité, utile aux citoyens, aux musulmans », dira l’ancien Premier ministre à l’endroit de son hôte du jour.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *